Graine de Early Girl®

» Graine de Early Girl®

Graine de Early Girl®

Graine de Early Girl®

Share this product

Description du Produit

  • Variété régulière
  • Récolte abondante
  • Froid
  • Gain de taille moyen
  • Temps de floraison court (50 – 60 jours)
  • 75% Indica

Mis à part les variétés à floraison automatique, cette variété à semer fiable et résistante est la plus précoce des Indica d´extérieur de la collection de Sensi. Le nom de la Early Girl inspire confiance depuis les années 80 et elle est connue pour produire avec constance des récoltes fabuleuses d´épaisses têtes Indica scintillantes, dans les étés courts du Nord. La Early Girl s´épanouira dès que les bases essentielles d´une culture lui sont données, faisant d´elle un choix idéal pour les balcons, les terrasses de toits ou les jardins d´hiver.

En fait, toute habitation sera assez spacieuse pour accueillir quelques-unes de ces belles filles compactes – un mètre ou deux d´espace extérieur qui reçoit de la lumière pendant le jour et est sombre durant la nuit suffit à cette variété pour prouver à quel point il est facile de cultiver dehors.
En lui assurant un accès direct à la lumière du soleil, un arrosage régulier et une nourriture occasionnelle, la Early Girl fait le reste d´elle-même. Cette plante génère des colonnes de gros « buds » résineux au parfum de hasch procurant un plaisir intense, paisible et durable.

Les variétés afghanes et du Nord de l´Inde ont donné à la Early Girl ses traits robustes principalement Indica. Cependant, elle a aussi hérité une délicate influence de Sativa, d´un ancêtre lointain provenant du Mexique de haute altitude.
La Early Girl produit ses « buds » les plus grands sur une seule tige principale. La plupart des branches supérieures se regroupent autour d´elle, permettant à leurs grappes de fleurs de se fondre à la tête centrale. Quand ses branches basses ne sont pas taillées, elles peuvent atteindre presque la même taille que la tige principale à la fin de la saison extérieure, de sorte que leurs grandes têtes denses semblent être des satellites du « bud » sommital.